samedi 28 décembre 2013

Légendes de Noël à Wissembourg

Dimanche dernier, nous avons été faire un tour du côté de Wissembourg, sur les traces de la légende originelle du Père Noël, alias Hans Trapp.



Wissembourg est une magnifique petite ville située tout au nord de l'Alsace, à la limite de la frontière avec l'Allemagne. Le pays voisin se trouve d'ailleurs juste à la sortie de la ville !

Cette petite ville a su préserver un cachet et une âme très agréables. Pour le stationnement, un grand parking fléché se trouve à proximité du centre-ville. Les commerces sont variés et nombreux. Vous trouverez à la fois des boutiques de vêtements, restaurants, boulangeries et pâtisseries mais également des fromagers et un marchand torréfacteur de café, entre autres.
Ne pas manquer de faire un petit tour dans l'un des salon de thé du pâtissier-chocolatier REBERT. Un régal pour les yeux mais aussi pour les papilles !


N'allez pas lui demander un Paris-Brest (vous n'en trouverez pas !) mais laissez vous porter par ses magnifiques créations.
Chose non négligeable, le personnel est charmant et très souriant ! Je tiens à le signaler car ce n'est malheureusement pas le cas partout !!
Cet été, nous nous sommes hasardé chez Foucher à Cherbourg, suite au passage du pâtissier dans une émission culinaire, et nous avons été très déçus notamment par l'antipathie de la vendeuse. Nous aurions aimé lui suggérer de la remplacer par celle de la boutique "la belle isloise" qui était, elle, absolument délicieuse.

Bref, revenons à nos moutons ou plutôt à nos légendes de Noël.


Une conteuse nous a relaté avec beaucoup d'énergie les contes et traditions alsacienne en les ponctuant de "lumbe, alt iese un chocolababier" (chiffons, vieux métaux et papier de chocolat). Renseignements pris, c'était, autrefois, le cri des ferrailleurs qui venait récupérer les vieux métaux dans les villages.
Nul ne peut plus ignorer maintenant que Hans Trapp était un brigand qui terrorisait les habitants de Wissembourg au Moyen-Age. Il a été jusqu'à vouloir inonder la ville. Son château, ou se qu'il en reste, se trouve à 15 ou 20 kilomètres au nord de Wissembourg.

Mais voilà que jaillit une grande lumière...

Que ce passe-t-il ? On entend un grondement au lointain...

Ca s'agite...

 

 

Des moines affolés (la ville de Wissembourg est née autour d'une abbaye) passent devant nous...

Ils sont suivis de près par des cavaliers juchés sur des montures haletantes...

Parents, cachez vos enfants ! Hans Trapp est dans la ville avec sa cage pour emmener vos petits !!!


Mais les ténèbres sont déjà chassés par des êtres de lumière qui virevoltent au dessus de la foule...



Ils sont suivis de près par... Christkindel !!!


Les bras... euh... le chariot chargé de cadeaux...

Pour célébrer la victoire de la lumière sur les ténèbres, rien de mieux qu'un beau feu d'artifices


Très sérieusement, si vous souhaitez vivre la magie du Noël authentique en Alsace, rendez-vous à Wissembourg autour du dernier week-end avant Noël.
L'office du tourisme saura vous conseiller pour le choix de la date.

Des hordes de touristes déferlent tous les ans sur Strasbourg, Colmar, Kaysersberg... et maintenant aussi sur Eguisheim (village préféré des français). Sachez sortir des sentiers battus ! Rendez-vous dans le nord de la région. Une hôtellerie de qualité saura vous recevoir et vous découvrirez des merveilles.
Pour n'en citer que quelques unes : les villages potiers de Soufflenheim et Betschdorf, la maison rurale de l'Outre-Forêt à Kutzenhausen, Seebach (à voir plutôt en juillet pour le mariage d'autrefois reconstitué), les champs de bataille de 1870 à Wissembourg et Woerth-Elsasshausen...



4 commentaires:

  1. Mille mercis, Bidule.... Pour ces belles images de Wissembourg, j'y ai habité pendant 3 ans.... Rentrant du Maroc, du chaud au froid !!!!.... J'y ai fini mes études au lycée Stanislas.. Que de beaux souvenirs.......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toujours un plaisir de t'accueillir ici <3

      Supprimer
  2. Super je vais faire un tour à Wissembourg
    bisous♥♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudra peut être attendre l'an prochain pour revoir tout ça... Le 27 décembre, il y avait une marche jusqu'au château du Hans Trapp. Nous n'y avons pas pris part mais j'espère bien le faire un jour.

      Supprimer