jeudi 3 mai 2012

Au secours ! Mes buis sont attaqués !!

Hier soir, après avoir passé une journée enfermée dans mon bureau, j'ai décidé de profiter du grand soleil/ciel bleu pour faire un petit tour dans mon jardin.

Ce moment privilégié s'est transformé en vision d'horreur lorsque j'ai découvert l'état d'une des mes rangées de buis. Ces petits buis que j'avais bouturés, choyés et qui avaient atteind une belle taille (30 à 40 cm de haut tout de même) avaient l'air tout sec.
Lors de mon précédent tour, vendredi, tout avait pourtant l'air normal !

Je suis donc allée voir ça de plus près et, oooh surprise !, une chenille, puis une autre et encore une, et de plus en plus... Il y a finalement plus de chenilles que de feuilles sur mes arbrisseaux.


Ni un, ni deux, je file consulté le grand sorcier internet et là, c'est la catastroche ! Mon jardin est envahi par la pyrale du buis... Merci la mondialisation ! Ces petites bêtes viennent de d'Asie et plus précisément de Chine, du Japon et de Corée. Bien entendu, leurs possibles prédateurs n'ont pas fait le voyage !

Les premières invasions ont été constatées à Weil-am-Rhein (Allemagne - Bade Wurtemberg) en 2007. En 2008, les petites bêtes avaient traversé le Rhin. Le parc de l'Orangerie à Strasbourg a également subit des attaques dès octobre 2008.
A priori, seul le buis est touché pour l'instant mais en Asie la petite bête s'attaque aussi à certains houx et certains fusains. Rien de tel n'a encore été constaté en Europe.

Mais à qui devons-nous ces "charmantes" (grrr !) petites bestioles ?

A un joli petit papillon de nuit !

Comment s'en débarrasser ?

Là, ça se complique !
"Au vu de ces risques l'espèce a été inscrite sur la liste d'alerte de l'Organisation Européenne et méditerranéenne pour la Protection des Plantes (OEPP, 2007). Dans le rapport de novembre 2007 de l'OEPP, le statut phytosanitaire était officiellement déclaré comme étant "Transitoire, donnant lieu à une action phytosanitaire". Il semble aujourd'hui que la situation puisse être difficile à maîtriser.

Au vu de l'importance de l'infestation du côté allemand, on peut être assez pessimiste sur les possibilités d'éradication. Une lutte par traitement insecticide conventionnel, dès lors qu'elle est uniquement réalisée sur les buis et sur des arbustes atteints (observation préalable) ne devrait pas mettre en péril d'autres espèces locales. L'identification puis la synthèse des phéromones sexuelles permet la réalisation de pièges efficaces et souhaitons le suffisamment spécifiques pour ne pas attirer d'espèces locales. Les premiers pièges sont déjà en phase de test dans le Bade-Wurtemberg.

La dynamique de la propagation de la Pyrale du Buis, montre qu'elle est de quelques km ou dizaine de km par an. Ce papillon est de morphologie robuste et puissante, il peut donc aisément se déplacer à la force de ses ailes sur des distances certainement relativement importante. Reste à déterminer si son comportement est sédentaire ou non. Dans les zones actuellement infestées, les buis sont tout de même assez distants, car uniquement présents dans les agglomérations, ce qui doit limiter sa dissémination.

Les possibilités de propagation passive de cette espèce sont outre le transport des déchets verts de taille, le commerce des plants de buis par les pépinières, les jardineries, les supermarchés, les fleuristes..." (source : Société Alsacienne d'Entomologie - Strasbourg)

Que faire ?

Dans un premier temps, inspecter régulièrement les buis de son jardin.

Comment s'en débarrasser ?
Dans le cas d'une faible invasion, le plus simple et le plus écologique serait de ramasser les chenilles et de les écraser.

Dans le cas d'une attaque plus massive, il existe un insecticide "bio" par exemple à base de Bacillus thuringiensis (BT).

Il faut impérativement pulvériser l'insecticide à l'intérieur du buis car les chenilles sont cachées. En cas de danger, elles se laissent également tomber au sol. Vigilence, vigilence !

Il faut ensuite surveiller régulièrement ses buis et traiter dès toute nouvelle attaque.

Si les buis sont trop atteinds, il faut les arracher et les brûler (attention ! le brûlage de végétaux est interdit à proximité des habitations - 200 m -)
On peut aussi tremper les arbres arrachés dans une bassine d'eau dans laquelle on a ajouté du produit vaisselle.
Ne surtout pas les apporter en déchetterie infestés de chenilles !!

Oui, mais...

Là, je me trouve avec un sacré cas de conscience ! Je n'aime pas traiter mon jardin par égare pour tous ses locataires habituels et de passage.
Les solutions habituelles (savon noir, vinaigre etc...) ne fonctionnent pas.
Laisser s'installer le problème participe à l'invasion de la région et met en péril d'autres arbustes. Le problème prend donc de l'ampleur.
Je vais aller voir ce qu'on me propose en jardinerie ce soir après le boulot.

Aller, une petite dernière pour être sûre que vous avez bien vu la bêêête ! Sale Bête !!
 

226 commentaires:

  1. Merci encore pour ce "truc" ça peut être très utile.

    RépondreSupprimer
  2. un conseil de "pro" (excusez la prétention)

    le Bacillus Thurugensis est bio!
    c'est un bacille qui attaque le système digestif des chenilles
    - j'en utilise sur les pins (fin septembre) pour les processionnaires-

    il faut juste recommencer tous les 8 jours pour le jardin ,mais c'est efficace-

    pour les pucerons ,les tigres et les insectes, plus les acariens je n'utilise que du soufre poudre -c'est pas un plaisir!
    (masque ,lunettes,gants et blouse !), mais ça marche

    RépondreSupprimer
  3. J'ai utilisé un produit chimique horrible, le soir pour limiter le contact avec les autres insectes, notamment les abeilles. A la clé, un gros mal de tête après avoir fait le traitement.

    Le plus terrible est que ça n'a pas changé grand chose. Les bestioles sont toujours là !

    Changement de tactique : nous avons taillé court nos buis en veillant bien à récupérer tous les rameaux, feuilles,... dans des baches posées au sol. Idéalement, il aurait fallu pouvoir tout brûler mais nous n'avons pas trouvé d'incinérateur. En attendant, nous avons mis le tout dans des grands sacs poubelles.
    Après la taille, nous avons ausculté chaque branche et avons sorti à la main les chenilles les unes après les autres pour les écraser. Ca a pris un temps fou mais nous en avons sorti énormément.

    Je crois que je vais retourner chercher le produit bio pour terminer le travail mais pour le moment, inutile de traiter, il pleut.

    Pour les pucerons, je n'utilise que du savon noir. Résultat correct.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Je suis en Essonne (91) et viens de découvrir avec terreur l'ampleur des dégâts : mon buis (isolé) d'environ 80 cm de haut sur 60 cm de diamètre est envahi ! Je ne suis pas sûr d'avoir fait attention, mais il me semble bien qu'il a "crevé" en une semaine, une semaine et demi tout au plus !

      Merci pour les conseils avisés. Je suis donc contraint à devoir l'arracher (du moins le sectionner à la base, mais il n'en restera malheureusement rien) et à devoir brûler le tout ^^ Hélas, en agglomération, je ne suis pas sûr que cela soit vraiment possible & autorisé par pareilles températures, de sucroît ! A défaut, il me faudra donc m'armer de liquide vaisselle, si j'ai bien saisi ...

      Encore merci pour ces tuyaux !

      D'un internaute catastrophé par la découverte de ces bestioles peu enviables ^^

      Supprimer
    2. Il ne faut surtout pas arracher le buis , il faut le traiter avec le bacillus thuriengiensis, car si on le fait plusieurs fois et surtout dans le buis et pas seulement autour, ça marche super bien, apres on le retaille un peu plus court et on continue a l'arroser...je suis sur qu'il vous dira merci en reverdissant...; moi j'ai trouver ce produit dans ma jardinerie/droguerie de ma ville et c'est fabriqué en plus dans le vaucluse ! si vous etes plus loin je sais qu'il l'envoie par leur site, car je l'ai conseillé a mon cousin de Paris: lebazardebellevue.com; allez courage on l'aura cette chenille

      Supprimer
    3. Au secours ma haie de buis est envahi par dizaines!

      Supprimer
    4. mon buis principal qui se trouve en dehors des autres est entièrement atteint, ses feuilles sont sèches c'est une horreur plus loin à moins de 50m une haie de buis commence elle aussi à en souffrir je m'en suis seulement aperçu aujourd'hui.. pour celui qui est isolé ça fait 2, semaines, au début on a cru à des escargots et voilà que mon mari a découvert une petite chenille verte..... que dois-je faire le couper , merci de votre réponse..

      Supprimer
  4. PS : petite précision, ces chenilles se dénombrent par plusieurs dizaines sur le buis qui a été planté bien avant que je n'arrive (il y a déjà plus de 10 ans ^^)

    RépondreSupprimer
  5. Je suis dans les Yvelines, à Houilles (78800), et j'ai découvert mes buis infestés le 31/07. Il n'y avait "pas grand chose" 2 jours avant et je ne connaissais pas ce parasite. La rapidité est stupéfiante, certainement à cause de leur attaque de l'intérieur vers l'extérieur. Je suis désespéré, ce sont des très vieux buis, donc l'arrachage est pour le moment inenvisageable, de même qu'une taille trop sévère. J'ai commencé à traiter en espérant que les dégats se masqueront à la repousse l'année prochaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour
      je réside aussi a houilles, moi aussi mes buis sont attaqués,
      je voudrais savoir le nom du produit que vous utilisé
      merci d'avance

      Supprimer

    2. essayez le bacillus thuringiensis plus efficace que les produits à base de pyrètre. Bon courage

      Supprimer
  6. Nous résidons en Essonne, et c'est la premiere annee que nous decouvrons cette chenille dans nos buis ! que de degats (nous pourrons faire des photos) en peu de temps, nous n'avions rien remarqué il y a une semaine... les chenilles sont adultes et d'autres plus petites, en tres grand nombre? J'en ai oté manuellement une vingtaine sur un arbuste et il semble qu'il en reste au moins la meme quantité sur un arbuste. Sur le second, nous avons traité avec un insecticide classique bien que detestant traiter (nous avons un jardin bio, nous achetons des produits respectant cela et les utilisons presque pas). Nous craignons pour la santé de nos arbustes (achetés il y a environ 5 ans à Carrefour, et sans aucun souci de la sorte jusqu'a present)

    Nous souhiatons des renseignements : à quelle epoque y a t il ponte ? a quoi cela ressemble t il pour essayer d'eradiquer efficacement (les oiseaux, pourtant nombreux autour de nous, ne semblent pas etre interessés, malheureusement). Comment les faire fuir naturellement (purin d'ortie ?).merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. comme indiqué plus haut, le bacillus thuringiensis (accepté en culture bio) semble plus efficace que tous les autres produits. Le purin d'ortie peut être bénéfique pour fortifier votre arbuste mais en aucun cas pour lutter contre cette sale bête.

      Supprimer
  7. Bonjour,
    Moi aussi j'habite à Houilles et j'ai découvert ce matin l'invasion de mes buis par ces horribles chenilles.
    Dans mon cas aussi l'attaque a été fulgurante et je ne l'ai constaté que trop tard : il y en a partout et les buis ont l'air secs. Je vais couper à ras (en bâchant par terre) et tenter de sauver ce qui peut l'être.
    Merci pour les conseils.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si vous coupez mais ne pouvez brûler, pensez à traiter malgré tout.

      J'ai conservé des branches infestées dans des sacs poubelles fermés et les bestioles ont survécu 3 semaines avant de s'envoler. Ouiiiinn !

      Supprimer
  8. Bonjour,
    4 buis dans la cour de l'immeuble à Paris 7e, nous venons de nous apercevoir en arrosant qu'ils étaient tous attaqués par ces chenilles. Pendant 3h on a coupé, taillé sévèrement les branches attaquées et infestées, et retiré encore bien des chenilles à la main puis traiter avec un insecticide composé de pyrètres naturels et d'huile de colza. Ensuite, petite ration d'engrais géranium, c'est dimanche et j'avais ça en stock. Nous espérons les avoir sauvés pour l'instant, mais il va falloir surveiller et sans doute prévoir autre chose car j'imagine qu'elles peuvent revenir... C'est catastrophique !

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Elles risques effectivement de revenir cette année encore ou l'an prochain. Surveillance nécessaire dès mars prochain.

      Supprimer
  9. Bonjour,
    Je suis catastrophée, mes 2 buis magnifiques ont été ravagés en un week end par ces chenilles! Ils sont dans une cour, dans le 5è Paris.
    Les feuilles se sont réduites en poudre verte!
    Je ne peux pas les brûler dans la cour quand même?!! Il faut éradiquer ce truc!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contactez peut être sae.pyraledubuis@gmail.com pour obtenir une autre solution que le brûlage.

      Supprimer
  10. Résidant sur Montesson (78) , je viens de me rendre compte que mes 6 grand buis de plus de 10 ans sont infestés par cette chenille :( Je suis écoeuré, jai du faire des coupes sévères et j'en ai enlevé au moins une trentaine à la main..Je commence un traitement insecticide dès demain.
    Pour ceux qui ont déjà traité, quel est le nom du produit le plus efficace et le moins toxique à l'utilisation?

    RépondreSupprimer
  11. Même problème à Croissy dans les Yvelines. J'ai traité à la cyperméthrine puis "à la main" puis au jet d'eau puis à nouveau à la cyperméthrine.Il faudra du temps pour récupérer une partie des pieds....et encore dans quel état!!

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour,

    A Argenteuil, 4 grands massifs de buis pluri centenaire sont attaqués depuis avril sans que j'ai pu comprendre ni intervenir. Ils sont là depuis si loongtemps...

    De retour de congés, mes enfants m'alertent et je découvre la catastrophe avec les chenilles vertes un matin en partant au travail.

    A contre coeur mais pour les sauver j'ai employé avant hier DECIS J de Bayer et les chenilles n'aiment vraiment pas.
    Je compte y revenir en fin de semaine pour une seconde vague type "carpet bombing" avec tout l'équipement de portection.

    Faites vite en allant en jardinerie!

    Cordialement.

    Un Argenteuillais qui aime son jardin.

    RépondreSupprimer
  13. bonjour,
    nous aussi dans la banlieue de strasbourg, nos buis sont attaqués de manière foudroyante, écraser les chenilles à la main c'est de la folie, nous avons utilisé du Decis mais le lendemain il a plu, nous allons recommencer
    cordialement

    RépondreSupprimer
  14. Je réside au Pecq (78) et j'ai vérifié l'état de mes buis en écartant les brins car de l'extérieur, les dégâts n'étaient pas encore visibles. La plupart sont attaqués et j'ai retiré les chenilles à la main. Je vais essayer de faire un contrôle chaque jour.
    J'ai très peur de tous les produits chimiques car j'étais contente de ne plus voir les abeilles agoniser depuis l'arrêt total de tout traitement chimique depuis des années.

    Ce papillon est une plaie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un contrôle quotidien est effectivement bienvenu. Aucun moyen de prévention connu à ce jour et pas de prédateur non plus. Bon courage

      Supprimer
  15. Une véritable calamité ... Merci la mondialisation

    RépondreSupprimer
  16. je suis près de Bordeaux en Gironde (Canéjan) et j'ai exactement le meme problème en 3jours tous mes buis sont infectés (plus ou moins) et surtout une haie entièrement ravagée. je suis allée en jardinerie (Le Lann) qui m'a conseillé un produit (non bio) soi disant très efficace (anti cochenilles et anti chenilles de BHS, je l'ai passé jeudi soir mais il a plu un peu dans la matinée, j'ai recommancé hier soir ce matin j'en ai encore trouvé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Préférez la Bacillus car, à priori, plus efficace. Les jardineries, du moins certaines, ne sont pas toujours consciente de la virulence de la bestiole. Il faut compter quelques jours pour que le produit fasse son effet. Le bacillus provoque une paralysie des mandibules et la bestiole meure de faim.

      Supprimer
  17. Bonjour,
    à Issy les Moulineaux 92
    je m'aperçois ce matin que des feuilles sont rongées d'un des deux buis en pot balcon 6ème étage plein sud (le plus jeune issu de la bouture de l'autre)
    des fils ça et là collent les branches et une belle chenille avec tête noire est très occupée à son ouvrage.
    J'ai basculé le pot et secoué les branches, coupé certaines où se trouvaient de futurs papillons.
    le buisson est pourtant envahi par des guêpes
    je ne vais donc pas mettre de produit pour l'instant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le traitement est absolument nécessaire. Faites le le soir lorsqu'il y a moins d'insectes dans le jardin.

      Supprimer
  18. bonjour,

    la pyrale du buis a fait son apparition dans le sud-ouest du 94...
    A Cachan plus précisément!
    Au secours, c'est une véritable invasion!!!
    J'ai ramassé les chenilles à la main (Plus d'une cinquantaine)que je pouvais voir, puis j'ai passé un produit "bio" à base de Delci...

    J'attends les résultats

    Cordialement.

    PS: Soyons vigilant et intraitable avec ces bestioles. Merci à tous.

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour,

    Je reviens pour apporter une précision à mon post du 1er août. Mon buis est définitivement mort, ma découverte ayant malheureusement été trop tardive ...

    En revanche, je viens d'en faire une autre au sujet de ces chenilles : après s'être attaqué au buis, j'ai retrouvé ces maudites chenilles sur deux de mes rosiers : elles ont dévoré les feuilles mais ça ne leur a visiblmeent vraiment pas plu, au point que j'en ai retrouvé quelques unes mortes, recroquevillées sur elles-mêmes !

    Un petit conseil donc : vérifiez également vos rosiers, parce que si ces sales bêtes rendent l'âme, elles dévorent les feuilles (de la même manière que celles du buis, sans avoir pourtant tissé leur fils de soie ...)

    Vigilance, vigilance ! :>

    [photos à l'appui si besoin est ...]

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pensez à donner cette information cruciale à sae.pyraledubuis@gmail.com qui étudie cette invasion. Merci

      Supprimer
    2. Bonjour,

      Je vais de ce pas faire un mail en ce sens !

      Bonne journée.

      Supprimer
    3. Merci. Il n'y a que comme ça qu'on pourra comprendre le mode de fonctionnement de cette bestiole dans l'espoir de trouver des solutions à long terme. La lutte ne fait que commencer...

      Supprimer
  20. Bonjour

    nous sommes de Saône-et-Loire(71), nous avons découvert les dégâts ce matin : notre buis qui doit être très vieux 2.50m de haut pour un diamètre de 3m (et sur lequel il n'y avait jamais eu de problèmes) a été touché sur tous sont pourtour par ces chenilles. Elles ont attaqué le bas et sont remontées en commençant par l'intérieur.

    Nous avons aussitôt retirer une partie des chenilles (plus de 1500) mais il doit y en avoir encore autant voir plus....
    Nous les avons brulées pour quelles ne retournent plus sur l'arbre.
    Nous avons traiter avec un insecticide biologique au Bacillus thuringiensis (Solabiol).

    Nous avons pus observer les premiers effets au bout de quelques heures, les chenilles sont devenues léthargiques.
    Nous attendons de voir si cela est radical....

    cordialement

    Des amoureuses de vieux arbres

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'habite dans le 91 à Orsay. Même constat> de petits buis de 3 ans ravagés en quelques jours. incroyable et dire que je viens d'en racheter 6 plants en jardinerie ! Je cours à la jardinerie acheter de quoi éradiquer cela et je vais brûler dans un seau métallique les branches totalement perdues et infestées. Je ne connaissais jusqu'alors aucun ennemi au buis qui met tant de temps à pousser et fait de si belles bordures. J'ai peur pour les jardins historiques de nos châteaux français !!

      Supprimer
    2. C'est la meilleure solution connue à priori. Ce produit provoque une paralysie fatale à la bestiole. Effectivement, il y a du souci à se faire pour les magnifiques jardins à la française de nos châteaux.

      Supprimer
  21. Bonjour,
    Invasion à Paris 15è. Nous avons aspergé un mélange huile de colza/liquide vaisselle en attendant une intervention rapide des jardiniers.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut rapidement traiter à l'aide du bacillus thuringiensis (voir plus haut). Bon courage

      Supprimer
  22. Essonne magnifique haie de buis un énorme tapis vert vermoulu par terre les chenilles ont tous détruits

    RépondreSupprimer
  23. Bonjour à tous. Merci pour vos messages. En raison d'une panne d'ordinateur suite aux violents orages, il m'est difficile de me connecter pour l'instant, en attendant l'arrivée d'un nouvel ordinateur.

    Concernant les attaques de pyrales, il semblerait que la pyrétrine ne soit pas le produit le plus efficace. Le Bacillius serait bien moins nocif pour l'environnement et plus efficace sur la chenille. L'inconvénient commun aux deux produits est qu'il faut absolument que le produits soit pulvérisé directement sur la chenille. Il faut savoir qu'il y a au moins trois naissances de chenilles dans un seul été. Continuez à me tenir informée et bon courage.

    RépondreSupprimer
  24. Bonsoir
    Je rentre de congés hier soir et ce matin je découvre dans mon jardin (Fontenay-aux-Roses 92)comme des toiles d'araignées avec des petites billes sur mes buis (vieux d'environ 50 ans)et les feuilles mangées avec présence des grosses chenilles. Je vais traiter dès demain et en parler autour de moi. Je ne suis qu'à 1,5 km du parc de Sceaux. J'espère qu'il ne sera pas atteint.
    Merci pour vos conseils.

    RépondreSupprimer
  25. 78 Chatou limite carrières
    Nous avons 4 buis d'env 80cm, ils sont tous attaqués et le traitement classique insecticide ne semble que partiellement efficace. Je vais essayer le produit dont vous parlez mais pas sûr qu'on les sauvera.

    RépondreSupprimer
  26. 92 Sceaux
    2 buis attaqués dans notre jardin et traités il y a 1 semaine à l'insecticide (cyperméthrine) - ca semble marcher. 2eme traitement ce soir. On s'est promené au parc de Sceaux ce matin, même constat sur les petits buis qui en sont infestés...

    RépondreSupprimer
  27. Dans le 92, au sud de Paris, la moitié de mes buis est dévastée. L'autre moitié est atteinte, je tue les chenilles une par une. J'ai aussi trouvé une demie-douzaine de larve sur le point d'éclore, pas de pitié, elles ont fini écrasées.

    RépondreSupprimer
  28. Fontenay aux roses, retours de vacances, même scénario, 3 buis en pot dévastés et début d'attaque de petites haies.Nous avons traité avec efficacité par le produit "bacillus thuringiensis "

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une surveillance quotidienne reste de mise car vous aurez certainement un second traitement à effectuer cette année encore. Puis l'an prochain dès mars...

      Supprimer
    2. Aix en Provence: première attaque sur nos buis bicentenaires le 28 avril: deux haies d'1,5 m de large et 13 m de long ravagées en 3 jours. On taille, on arrose, les petites feuilles reviennent. On se réjouit. Et çà recommence depuis une dizaine de jours. maintenant toutes les haies et les grands buis en pyramide sont touchés. Les traitements bio sont inefficaces ainsi que le bacillus thurigensis. On va employer les grands moyens et donc la chimie. Ici, en Provence, le buis fournit la principale couverture végétale dans de grands espaces comme le Lubéron, la Drôme provençale (Buis-les-Baronnies, Buoux..)

      Supprimer
  29. A Carrières Sur Seine (proche Houilles et Chatou citées plus haut), je renter de vacances et découvre les haies de buis du jardin à la française de la maison familiale infestées de pyrale. En 10 jours, elles ont mangées plusieurs dizaines de buis, et il leur en reste encore une bonne centaine.

    c'est catastrophique ! je ne pourrais jamais traiter chaque feuille, ou couper et ramasser chaque rameau, ça représente des quintaux !!! help !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lisez attentivement le message qui suit le vôtre. Vous devriez y trouver des solutions. Au point où vous en êtes, vous n'avez plus rien à perdre mais il faut faire vite.

      Bon courage.

      Supprimer
  30. Bonsoir,

    après avis pris auprès du jardinier de l'entreprise, j'ai retenu et appliqué la méthode avec des insecticides. Et ça marche.

    1er temps :

    - pulvérisations sous toutes les coutures et avec les protections had hoc de deltaméthrine, espacées d'une semaine et en évitant la pluie,

    - arrosage généreux et respectant le dosage de la même deltaméthrine au pied de chaque buis, à répéter dans les 20 jours.

    ==> Pour ce faire(désolé pour la publicité)BAYER DECIS J jusqu'à la fin septembre.

    2ème temps :

    Faire les mêmes opérations avec de la cypermethrine (Capiscol).

    J'ajoute que l'amélioration s'obtient par combinaison des techniques. Ainsi la collecte manuelle, si elle n'est pas suffisante, notamment pour les grands sujets, a cependant le mérite d'accroître l'élimination physique.

    Un fongicide et un engrais buis font aussi du bien aux arbres pendant ces attaques impitoyables.

    Et du purin d'orties en préventif pour l'automne.

    En mars 2014, on retraite à l'identique.

    C'est fastidieux, certes. Mais cela marche et c'est à ce prix que seront sauvés nos arbres. Je regrette même de n'avoir pas eu connaissance de cette peste pour sauver les arbres plus tôt, car j'ai dû aussi les réduire.

    Courage et détermination contre la pyrale qu'il faut
    éradiquer.

    Mon jardin à Argenteuil n'avait jamais eu de pesticides avant cette catastrophe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour toutes ces informations et bon courage à tous. J'espère que les jardiniers du parc de Sceaux sauront limiter les dégâts, tout comme ceux d'autres parcs éventuellement touchés.

      Nous aussi, il nous reste un buis très anciens, le seul que nous avons pu "sauver" pour l'instant. Il vient de subir une nouvelle attaque pendant notre absence. Il n'est toutefois pas encore mort puisqu'il refait quelques petites feuilles.

      Désolée de ne pas être plus présente mais je n'ai toujours pas d'ordinateur pour remplacer celui qui n'a pas survécu au dernier gros orage.

      A bientôt.

      Supprimer
    2. Pensez à traiter le soir à cause des abeilles !

      Le purin d'ortie à l'automne, vous le mettez au pied des arbres ou sur l'ensemble de la plante ?

      J'ai pris bonne note de tout cela et je vais de suite donner de l'engrais à mon pauvre buis.

      Supprimer
    3. Attention la deltamethrine et la cypermethrine n'est pas homologué sur la pyrale du buis. Vous devriez utiliser le diflubenzuron ou le lambda cyhalothrine qui eux sont homologués.

      Supprimer
    4. Merci pour cette information.
      Je reste quand même sur l'idée du Bacillius T.
      Se débarrasser des chenilles est une chose mais si c'est au détriment de tout ce qui est autour du buis... Il n'y a pas de solution miracle. La bestiole reviendra de toute façon tant qu'il y aura des feuilles

      Supprimer
    5. Cette année ma haie de buis est infestée de ces chenilles, j'ai traité avec décis j de bayer! est ce que vous avez sauvé vos buis et au bout de combien de temps faut il le renouveller ?

      Supprimer
  31. Meudon bellevue 92 : 80 metres de bordures de buis reduits en bonsaies desséchés... Les mairies sont-elles bien alertées?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si les Mairies sont officiellement informée de l'ampleur de l'attaque mais rien ne vous empêche de le faire. Si les informations présentes sur ce blog notamment pouvait remonter vers les Mairies, je suis convaincue que cela serait utile.

      N'hésitez pas non plus de passer le message auprès de vos amis, voisins,... jardiniers. Il faut une réaction rapide de plus grand nombre pour limiter les dégâts de cette vilaine bestiole.

      Supprimer
  32. Idem à La Colle Sur Loup, dans les Alpes maritimes mon buis est envahit. Une calamité!!!!!

    RépondreSupprimer
  33. Bonjour,

    En Seine Saint Denis je viens de constater le même phénomène sur ma haie de buis. Je ne reviendrai pas sur ce qui est indiqué précédemment mais la méthode de traitement me pose problème.
    En effet quelques jours avant que je ne découvre le désastre, j'avais observé un ballet inhabituel de mésanges (4 à 6 à la fois)qui venaient picorer dans les buis.
    Savez-vous si les mésanges sont des prédateurs de ces chenilles ou de ces larves ? Ma haie étant déjà saccagée, je ne voudrais pas en plus empoisonner les mésanges du quartier avec un traitement pesticide.

    Si quelqu'un peut me répondre, merci.

    En attendant, bon courage à tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous aussi avons vu beaucoup de mésanges autour de nos buis (pas encore visiblement infestés). Certains disent que ce sont des prédateurs de la pyrale.
      http://celinejardine.canalblog.com/archives/2012/05/03/24167247.html

      Supprimer
    2. Je n'ai pas entendu parler de prédateur identifier concernant la bestiole. Ce serait une bonne nouvelle que la mésange, par exemple, s'y intéresse. Je n'ai rien constaté de similaire chez moi à ce jour.

      Dans des réponses précédentes, je donne une adresse mail. Je vous invite, vous aussi, à partager cette information en adressant un message relatant vos observations.

      Bon courage

      Supprimer
  34. Attaque en règle sur Lyon fin août , de retour de vacances... :(

    C'est pas beau à voir...

    RépondreSupprimer
  35. Pour info :attaque considérable des chenilles sur mes buis à Àles dans le Gard .
    je vais suivre vos conseils

    RépondreSupprimer
  36. Bonjour du jardinier d'Argenteuil,

    l'espoir renaît après le traitement "carpet bombing" décrit (Deltamethrine Decis J, et Cypermethrine CASPICOL, avec engrais phasé.

    Les chenilles ont disparu depuis 3 semaines maintenant et celles qui s'étaient maintenues après la chasse manuelle acharnée ont fini par crever et sont toutes noires à présent. Là sont les effets des traitements systémiques.

    Mais le plus important après ces ravages et notre réponse est de voir repartir les arbres qui font de jeunes feuilles sur les rameaux dépourvus des parties attaquées, en plein mois d'août!

    La vigilence perdure jusqu'à l'hiver ainsi que les soins préventifs (beaucoup d'eau, arrosage mensuel d'insecticides, engrais et taille sacrificielle) et reprise des traitements au printemps.

    Concernant les mésanges et bien qu'il y en ait dans les jardins d'Argenteuil, je n'ai pas encore observé de prédation de leur part sur les chenilles. Si cela avait d'ailleurs été le cas, mes arbres n'auraient pas souffert le martyre et je n'aurais pas prêté d'attention particulière aux symptômes que nous avons finalement tous constatés.

    Quant à donner aux oiseaux ce que nous finissons par consommer dans nos aliments du commerce...

    Bon courage.

    Un jardinier à Argenteuil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que tous ces traitements me posent également un problème. Je suis sensible à un certain nombre de choses et l'utilisation de produits phyto provoque chez moi nausées et maux de tête, même en utilisant un masque et des gants.

      Je poursuit au Bacilius pour l'instant, enfin quand mon dernier buis aura repris des feuilles (il en a quelques unes) et qu'elles seront à nouveau attaquées.

      Supprimer
  37. 29 aout 2013

    Après la lecture de tous ces messages,je ne puis que confirmer!
    Deux énormes buis centenaires, toutes les haies, les plantes en pot, les boutures mêmes de l'année attaqués, et mon jardin est à peine à 200 mètres du parc de Sceaux !comment incinérer efficacement? éviter la propagation? que va devenir la broderie nouvellement recréée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous avons acheté un incinérateur. Si vous êtes en ville, rapprochez vous de votre Mairie. Leur service des espaces verts doit également être concerné par la bestiole. Ils vous aideront peut être à trouver une solution d'incinération.
      Il ne faut surtout pas déposer ces branches infestées dans les déchetteries !!! Ca il faut que les collectivités en prennent bien conscience elles aussi.

      Bon courage.

      Supprimer
  38. Un buis sur 6 est attaqué. nous avons enlevé les chenilles à la main car il faisait trop chaud pour traiter. Il faut une température inférieure à 25° et qu'il ne pleuve pas dans les 2 jours.
    Le traitement écologique et à base de bacillus thuringiensis a été fait le 28 août et doit être renouvelé 10 jours plus tard.
    Nous sommes à Versailles.
    Bon courage à tous et merci de vos conseils.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut absolument que la chenille se trouve en contact avec le produit au moment du traitement. A priori, les résultats sont bons pour en empoisonnement mineur de l'environnement proche.

      Supprimer
  39. Idem à Bures sur yvette 91
    sur un petit buis feuilles en poussière et quelques chenilles, mais des pousses quand même sur les branches infectées
    2 autres buis plus grands et situés plus à l'ombre n'ont apparemment rien
    après nettoyage je vais essayer le Baccilius

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un traitement d'attaque. A priori, aucun traitement préventif n'existe à ce jour, même si certaines jardineries peu scrupuleuses cherchent à vous le faire croire. J'ai "joué" le client gogo un peu perdu, pour voir, dans une jardinerie. Si j'avais écouté le vendeur, je repartais avec la moitié du rayon produits chimiques... Visiblement, il n'y connaissait RIEN à la pyrale. Heureusement, il existe d'autres vendeurs plus efficaces mais faites attention quand même car cette pyrale n'intéresse visiblement que très peu les médias et l'information a du mal à circuler.

      Supprimer
  40. Croissy Sur seine (78) proche Chatou, Carrières Houilles évoqués plus haut. Ai découvert ce WE avec horreur sur un buis de 20 ans bien taillé, la moitié passée de vert à blanc et dégarni. Par ignorance j'ai traité avec produit contre araignée rouge en attendant de faire des recherches...
    Savez vous où trouver du Bacillus thuringiensis dans jardinerie genre Casto, Truffaut ??? Pas de pénurie. Des marques à conseiller ? Merci a tous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans toutes les "bonnes" jardineries comme on dit couramment. Vous le trouverez au milieu des produits dits "bio".

      Supprimer
  41. Idem dans le quartier de Sartrouville proche de Montesson.
    Chez moi aussi j'avais vu au printemps des mésanges à queue noire dans mon buis ; j'avais même posé la question à la LPO.
    Par contre, je n'avais pas vu que mon buisson était infesté.On m'a conseillé de brûler les branches atteintes (en fait, toutes) car il était trop tard pour m'en prendre aux chenilles, ce stade étant dépassé, et les chrysalides étant déjà bien formées, certaines proches de l'éclosion. A Sartrouville, il n'est pas interdit de brûler mais il est conseillé de prendre des précautions. Essayez de vous renseigner auprès de vos mairies respectives.MAIS le bois vert ne brûle pas. J'ai du tout mettre dans des sacs de plastique épais et les confier aux éboueurs avec les déchets ménagers : ceux-ci sont brûlés.
    il faut que les médias s'en mêlent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Société Alsacienne d'Entomologie (SAE), qui suit de prêt l'évolution de l'invasion, ne reconnait à ce jour AUCUN prédateur à la pyrale du buis. La pyrale accumule une toxine présente dans le buis ce qui la rend immangeable pour les oiseaux, à priori.
      Que vous a répondu la LPO ?

      Supprimer
  42. Bonjour,

    Je ne voudrais pas vous faire peur mais voilà où nous en sommes en Alsace alors que l'alerte aurait due être données massivement :

    DERNIERES NOUVELLES D'ALSACE du 31 août 2013
    Environnement Les ravages de la pyrale - Illfurth : "La célèbre forêt de buis de Tagolsheim dévorée

    La forêt de buis du Buxberg de plusieurs hectares est vraisemblablement morte. PHOTO DNA
    La forêt de buis du Buxberg de plusieurs hectares est vraisemblablement morte. PHOTO DNA

    La ravageuse pyrale du buis (Cydalima perspectalis) l’avait à peine effleurée l’an dernier. Cette année elle ne lui a donné aucune chance. Elle a avalé tout cru le Buxberg, la forêt de buis la plus septentrionale de France, située entre Tagolsheim et Illfurth, dans le Sundgau."... " Le spectacle est macabre, lugubre. Dépité, Christophe Brua, président de la Société Alsacienne d’Entomologie (SAE), ne peut que constater l’ampleur des dégâts. Il ne s’attendait pas à une telle vision : « Les chenilles ont eu tellement faim que même l’écorce a été mangée, ces arbustes sont morts sur pied ! »."

    Vous pouvez lire la suite de l'article sur : http://www.dna.fr/edition-de-saint-louis-altkirch/2013/08/31/la-celebre-foret-de-buis-de-tagolsheim-devoree

    Je ne comprends pas pourquoi l'information n'est pas massivement diffusée auprès des Mairie, des parcs mais également des particuliers. Si vous traitez vos arbustes infestés mais que votre voisin laisse les siens en l'état, c'est retour à la case départ pour vous.

    Si vous confiez vos sacs de branches infestées aux éboueurs, assurez vous qu'ils seront bien brûlés et cela sans délai. La pyrale survit dans le sac poubelle (j'en ai fait l'expérience malgré moi).
    ATTENTION, certains syndicats de traitement des ordures ménagères font du compost avec vos déchets non recyclables. C'est le cas chez nous. Il ne faut donc surtout pas leur confier des sacs avec des pyrales. Attention aussi aux déchetteries qui valorisent les déchets verts en compost également.
    Renseignez-vous bien auprès de votre Mairie.

    Nous avons acheté un incinérateur de jardin (sorte de baril en fer sur pied avec couvercle). Nous y allumons un bon feu et y jetons les branches au fur et à mesure. Ca fume un peu (bois vert), ce n'est pas top au niveau émissions (ce n'est pas pire, loin de là que les feux de St Jean et autres brûlages de sapins de NoËl) mais ça a l'avantage d'aller très vite et donc d'incommoder que très temporairement le voisinage. Vous pouvez même en profiter pour inviter les voisins à brûler leurs branches infestées en même temps. Cela évitera qu'ils viennent éventuellement râler...

    Bon courage à tous.

    RépondreSupprimer
  43. Bonjour j'habite le quartier de la Bazoche à Pavillons sous bois (93320)
    J'ai découvert la pyrale au journal télévisé du week end, je suis allée inspecter mes buis qui paraissaient bien verts, bien beaux mais en écartant les branches j'ai vu qu'ils étaient infestés de pyrales : chenilles et chrysalides. J'ai secoué vigoureusement chaque pied de buis pour les faire tomber sur un carton puis j'ai taillé drastiquement les buis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On en a parlé au journal télévisé ??? Yeeeees ! Il était temps.
      Pensez à effectuer un traitement à l'aide du Bacillius.
      Bon courage

      Supprimer
  44. bonjour,

    je suis à Marseille et mes buis sont attaqués également (dont 1 planté en 1984......): de la poussière verte au pied, signe que les chenilles sont bien là, j'en ai vu plusieurs.
    Je vais donc acheter du bacille de Thuringe.

    RépondreSupprimer
  45. J'étais dans le nord de la France le week-end dernier et mon premier réflexe a été de vérifier les buis chez Belle-Maman. C'est une grande chance car ils n'ont rien. Pourvu que ça dur !!

    Par contre, j'ai eu une jolie surprise. Suite à la dernière grosse attaque, j'avais coupé à ras tous les buis qui formaient de jolies bordures dans mon jardin. J'ai tout brûlé.
    En raison des grosses chaleur, je n'avais pas tondu mon jardin depuis un moment. J'ai eu la joie de découvrir qu'un certain nombre de mes petits buis étaient repartis à la base. Mon très vieux buis refais également de petites feuilles un peu partout. Je vais me dépêcher de lui donner de quoi le fortifier pour l'aider un peu. Au préalable, je compte bien piocher la terre à ses pieds sans abîmer la base de mon arbre.

    Bon courage à tous.
    Suite au prochain numéro.

    RépondreSupprimer
  46. Kikou,
    Ici "l'anonyme du 1er août" :>
    Je ne sais si vous êtes nombreux à avoir mailé à la SAE, ce que j'ai fait (le 22 août) sur conseils de "bidule" mais en dehors de n'avoir eu aucune réponse (^^) j'ai au moins eu un accusé réception qui rappelle :
    "Page spéciale Pyrale du buis : http://sites.estvideo.net/sae/pyrale_du_buis.html
    LUTTE :
    Dans le cas d'un petit nombre de buis de petite taille, il est possible d'enlever les chenilles manuellement et de les tuer. La chenille n'est pas urticante. Nous avons reçu de nombreux témoignages de personnes ayant utilisé des insecticides "bio" par exemple à base de Bacillus thuringiensis (BT) contre la Pyrale du buis. L'efficacité et variable et aléatoire. C'est pourquoi, il faut vous faire conseiller en jardinerie pour un produit réellement efficace sur les chenilles, comme par exemple certaines pyréthrinoïdes. Il faut pulvériser l'intérieur du buis en écartant les rameaux, car les chenilles vivent cachées.
    Après un traitement, il est bon de s'assurer que celui-ci à bien fonctionné quelques jours après la pulvérisation. Après une pluie, l'insecticide risque fort bien d'être lessivé et donc le traitement inefficace. Par la suite, les prochains mois de l'année, continuer à suivre régulièrement vos buis et en cas d'une nouvelle infestation, renouveler le traitement. Plusieurs cycles de reproduction ont lieu par an. Un des problème des dégâts sur buis tient au fait qu'il s'agit d'une plante à feuillage persistant. Donc si par des attaques successives le buis se trouve petit à petit défolié, on ne pourra que compter sur les nouvelles pousses pour renouveler le feuillage, ce qui n'est pas forcément très esthétique ! D'après nos tests, ces chenilles ne s'attaquent qu'aux buis (toutes les espèces), mais finalement pas au houx, aux fusains, ni au figuier.
    En cas de doute, vous pouvez nous adresser une photo. Pour lutter contre ces chenilles, il n'est probablement pas nécessaire d'arracher vos buis lorsqu'ils sont fortement défoliés. Quelques traitements insecticides périodiques devraient parvenir à les protéger et leur permettre de renouveler leur feuillage. Par contre, en l'absence de traitement, les chenilles consommeront les nouvelles feuilles et ces arbustes mourront. Toutefois, si vous décidez de les arracher. L'idéal serait de les brûler (pas en ville !) ou de les traiter avant à l'insecticide. Il est aussi possible de noyer les chenilles en trempant l'ensemble de l'arbuste dans une bassine remplie d'eau et obligatoirement d'un peu de liquide vaisselle. Autrement, il y risque de contribuer à la propagation de ce ravageur (des chenilles pouvant achever leur développement dans les bennes des déchèteries) ! Si vous souhaitez bénéficier des services d'un jardinier-paysagiste professionnel, pouvant réaliser si nécessaire des traitements adéquats, il vous suffit d'adresser un message avec vos coordonnées à l'adresse suivante : jardinier.alsace@gmail.com.
    Pour l'instant ce service est seulement disponible pour le secteur de Strasbourg.
    --
    Cordialement

    Christophe Brua
    Président de la SAE
    "

    En espérant que cela aide certains ...

    Cela dit, je n'ai jamais eu aucun retour quant à l'autre problème dont je leur ai fait part, à savoir : ai trouvé lesdites chenilles sur les feuilles de mes rosiers ... Et je ne sais du coup si je suis le seul ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je en suis pas tout à fait d'accord ave ceux concernant le bacillus. Comme le traitement à bas de pyréthrinoïdes, il est essentiel que la chenille se trouve en contact direct avec le produit pour qu'il soit efficace.

      En ce qui me concerne, j'ai arraché une grande partie de mes buis pour ne pas participer à la prolifération malgré moi. Je sais pertinemment que je n'ai pas le temps de tous les vérifier régulièrement. Il me reste deux buis à ce jour et quels buis coupés à ras du sol sont revenus. Je ne me fais pas d'illusion quand à leur survie réelle après de nouvelles attaques.

      Supprimer
  47. L eau ! Noyer les plants ! Une minute suffit à terrasser la chenille. Sinon branche a branches dans un plat. Et le chlore biensûr les oeufs ne resisteront pas et à moinde dose la plante s en fiche. Un rinçage n est pas à exclure. Les oeufs je les ecrase dans mes doigts comme pour les pucerons mais avec des gants tout de même. Pour

    RépondreSupprimer
  48. Je dis une beruse. Elles meurent en une minute si elles ne sont pas accrochée aux feuilles car celle que j observe là est toujours vivante et ça fait un bon quart d heure qu elle fait trempete !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour ! Bienvenue sur mon blog !!

      15 jours après, quels sont les résultats ? De toute façon, à partir de maintenant et jusqu'à l'hiver, vous êtes engagée dans une surveillance quotidienne de vos buis... :-(

      Malgré le temps beau et chaud, pour le moment, aucune attaque sur mon malheureux buis rescapé. Elles attendent probablement, bien cachées, que les feuilles repoussent suffisamment...

      Sales bêtes !!!

      Supprimer
  49. Bonjour, depuis ce matin, mon mari coupe sévèrement les buis, et brûle les déchets.....pfff !!! on va essayer de traiter ensuite avec un produit (je pense qu'à ce stade, les produits bios ne sont pas assez rapides à agir) pour les éventuelles bestioles qui resteraient... j'ai prévenu la mairie....
    En effet, si juste quelques personnes traitent, ça reviendra vite ! allez, on y croit !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour ! Bienvenue sur mon blog ! Dans quelle coin de France vous trouvez-vous ?

      Produit bio ou pas bio, ce sera un éternel recommencement ! Pour supprimer définitivement la bestiole, il faudrait effectivement un traitement simultané sur l'ensemble de la zone contaminée et cela irait bien au delà de votre quartier !

      L'utilisation d'un produit non bio ne vous garantira pas un meilleur résultat mais provoquera simplement plus de dommages collatéraux sur les autres insectes notamment et leurs prédateurs... Pour ma part, j'ai choisi !

      Quelque soit la solution retenue, je vous invite simplement à faire le traitement en soirée (en espérant que les abeilles seront rentrées dans leur ruche) et par temps sans vent.

      Bon courage !

      Supprimer
  50. Bonjour,
    Invasion constatée ce week-end sur notre buis. On va faire notre possible, mais je le sens perdu... surtout que je n'aurai pas le temps d'aller en jardinerie cette semaine. Lieu de l'invasion : près de La Rochelle en Charente-Maritime !

    RépondreSupprimer
  51. Je suis l'Anonyme19 août 2013 23:13


    Hier Argenteuil à 19 heures, 2 chenilles ont fait leur apparition. Les premières depuis mon dernier traitement de choc.

    Je reprends ce traitement de choc sans plus de scrupule. Mes Arbres ont repris et je ne veux pas les voir mourir à cause de ces sales bêtes.
    Je ne m'y résoudrai jamais.

    A l'assaut ce soir avec les mêmes DECIS J, l'engrais et de la patience.

    A suivre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Suite donc :

      - pulvérisation et arrosage aux pieds des buis de Deltametrine ce soir. Au moins 10 vermines repérées dans le même arbre. Les trois autres ne présentent pas encore de symptôme.

      - Demain, Cypermétrine en pulvérisation intense et arrosage abondant aux pieds et un engrais spécifique en ce début avril.

      J'ai trop attendu bien que ma vigilance quotidienne m'ait rassuré depuis aout 203. En vain puisque c'est reparti.

      A suivre.

      Supprimer
  52. Bonjour,
    Ces sales bêtes sont en Corrèze aussi.
    Quelle calamité !
    Une petite haie de buis réduite en squelette.
    Sur 2 sortes de buis, celui à feuilles plus grande ne semble pas être atteint.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles viennent d'arriver chez moi en Corrèze également (Malemort)... De gros dégâts mais je m'en suis rendue compte avant que ce ne soit un squelette... à suivre !

      Supprimer
    2. dans la haute garonne aussi et je suis de votre avis il ne reste rien

      Supprimer
    3. en Corrèze, Gare d'Aubazine, mon buis centenaire très large très haut infesté en une semaine, j'ai pulvérisé du BTK, je garde espoir, des pousse vertes reprennent malgré tout, je vais retraiter encore et encore, je ne me résous pas à le scier, je vais prévenir la mairie

      Supprimer
    4. en Corrèze, Gare d'Aubazine, mon buis centenaire très large très haut infesté en une semaine, j'ai pulvérisé du BTK, je garde espoir, des pousse vertes reprennent malgré tout, je vais retraiter encore et encore, je ne me résous pas à le scier, je vais prévenir la mairie

      Supprimer
    5. en Corrèze, Gare d'Aubazine, mon buis centenaire très large très haut infesté en une semaine, j'ai pulvérisé du BTK, je garde espoir, des pousse vertes reprennent malgré tout, je vais retraiter encore et encore, je ne me résous pas à le scier, je vais prévenir la mairie

      Supprimer
  53. Et à marseille 9eme! Deux petits buis méconnaissables!

    RépondreSupprimer
  54. Les voilà aussi dans la drôme !

    RépondreSupprimer
  55. Bonjour ,de retour d'un petit voyage j'ai fait un tour de jardin et là, classique pour vous , j'ai découvert l'horreur .Alors je me suis précipitée sur internet et j'ai trouvé votre blog alors je m'ajoute à la liste déjà longue des victimes de la Pyrale . Je suis à Vitry sur Seine banlieue sud est de Paris et je me prépare à partir en guerre comme vous tous .
    Je vais prendre contact avec la Mairie des damaient avec les jardiniers du château de Sceaux qui viennent de terminer la reconstitution des broderies de buis d'après les dessins de Le Nôtre peut- être auront-ils un avis sur la question , je vais retrousser les manches puisque la guerre est déclarée .Merci d'accueillir nos doléances et nos recettes dans votre blog et à bientôt … Josselyne

    RépondreSupprimer
  56. Tout mon jardin est ravagé, j'ai commencé traitement chimique ce jour pour essayer de sauver ce qui peut l'être. j'ai plus de 20 buis dont certains de 2.5m de haut donc inutile de penser que l'on peut s'y atteler à la main. On verra bien

    RépondreSupprimer
  57. PS commentaire précedent, je suis à Bordeaux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour d'Argenteuil,

      ne surtout pas désespérer concernant les vieux sujets car le buis est fort solide et des brins secs peuvent redonner du feuillage.

      C'est l'expérience que je vis avec surprise avec un énorme de 3m de haut et 5 ou 6 de large que je n'ai pas pu traiter intégralement l'été passé. Les autres sont tout vert.

      Il faut traiter en masse au départ avec des produits chocs pour sauvegarder la verdure qui fait respirer l'arbre. Sans polémique, rien à ma connaissance à part le phytosanitaire employé avec "raison" : pulvérisation et impérativement des arrosages abondants avec le produit. Delta et/ou cyper méthrine sont très efficaces en systémique, moins critiques pour les autres incectes aussi. Je fais ça le soir.

      Arroser tous les 20 jours au pied.

      Extraire à la mains aussi permet de gagner du temps.

      Un engrais s'impose aussi pour aider l'arbre à tenir le choc.

      Ma recette a permis de sauver mes sujets que centenaires, 4 mois au moins après l'assaut non détecté de ces terribles vermines.

      Courage, patience et protection.

      Lejardinier d'Argenteuil

      Supprimer
    2. Je confirme ! Mon vieux buis est le seul qui est toujours là. Il faut absolument le chouchouter !!
      Bon courage !!

      Supprimer
  58. Sundhoffen en Alsace , nous avons les mêmes locataires depuis aujourd hui dans le buis
    j ai acheté en Allemagne un produit EFFICACE CALYPSO de BAYER GARTEN
    que j ai deja utilisé l an dernier , le buis a ressuscité et toutes les chenilles sont mortes , il faut que je recommence cette année malheureusement pour un traitement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est effectivement un éternel recommencement quelque soit le produit utilisé.
      Attention toutefois aux dommages collatéraux pour les abeilles notamment !!!
      Je suis moi-aussi en Alsace, à priori pas très loin de vous puisque je réside dans le secteur de Sélestat.
      Pour le moment, mon seul buis rescapé n'est pas encore attaqué. Je suppose que la chenille maline attend embusquée que le casse-croute soit suffisamment grand. A l'automne dernier, il n'avait quasiment plus de feuilles... :-(

      Bon courage !

      Supprimer
  59. Bonjour

    L'invasion a gagné du territoire. La pyrale est arrivée en région toulousaine!

    RépondreSupprimer
  60. Bonsoir, un peu d'espoir pour les buis .Après une semaine de lutte intensive , ramassage à la main ( je ne pouvais pas imaginer l'ampleur de l'invasion quantitativement ),c'est plusieurs milliers que j'ai exterminé . J'ai fait l'achat d'un nettoyeur haute pression mais aucun effet je crois même qu'elles ont apprécié alors la mort dans l'âme j'ai traité avec un produit pour le ver du poireau . Alors là je n'en croyais pas mes yeux , ces demoiselles sont sorties de leurs cachettes, je n'avais qu'à peine le temps de les ramasser une cadence infernales pour une collecte fructueuse .
    Et ce soir après 24 h les gourmandes étaient beaucoup moins fringantes , j'ai continué la collecte mais en réservant quelques spécimens pour voir leur devenir, j'ai maintenant bon espoir de m'en être débarrassé . je ne sais pas si je sauverais mes buis mais au moins la pyrale ne passera pas.
    Bon courage la lutte continue . Josselyne

    RépondreSupprimer
  61. Bonjour, je suis en Essonne, nos buis ont commencé à brûnir il y a quelques mois mais nous ne voyions rien, puis là au printemps beaucoup de petites feuilles bien vertes, nous pensions que tout était rentré dans l'ordre, mais en 2 semaines à peine il n'y a plus rien si ce n'est des chenilles par centaines, nous avons prévenu la mairie et commencé l'arrachage, c'est épouvantable et écoeurant. Les buis sont morts, le bois est cassant et ne résiste pas à la taille. Tout le quartier est touché....

    RépondreSupprimer
  62. Cette fois c'est en Corrèze qu'il est apparu ma vieille haie de buis a été méchamment attaquée en quelques jours. Je viens de me rendre compte des dégâts ce soir et j'ai déjà dû ramasser une centaine de ces sales bêtes. Je crains pour l'avenir de mon buis. Je vais voir demain pour le produit.

    RépondreSupprimer
  63. Idem dans le 06 a tourrette levens.... les buis sont infestés et des chenilles pendent un peu partout au bout de leurs fils.

    RépondreSupprimer
  64. constatation ce midi de l'invasion du plus vieux buis de mon jardin
    une trentaine d'année et de belle mensuration réduites a néant en quelques jours je suis dans la banlieue nord toulousaine,je vais suivre vos conseils
    merci

    RépondreSupprimer
  65. Vos commentaires de plus en plus nombreux (tout comme le nombre de personnes qui voient cette page tous les jours) pourraient me toucher (yes ! mon blog est populaire !!) mais au contraire, je suis catastrophée de ce que je lis ici.
    Continuez à me laisser vos messages (avec indication de zone géographique). Je ne vous répondrai pas forcément dans la foulée (sauf question particulière) mais je vois vos messages au fur et à mesure de leur publication.
    Je ne sais pas encore ce que je vais faire concrètement de tous ces témoignages mais sachez que j'y réfléchi activement car on ne peut vous laisser tous seul face à un problème qui nous dépasse tous.
    Je ne manquerai pas de vous informer de toute action de ma part.

    Bon courage à tous.

    RépondreSupprimer
  66. la pyrale est arrivé a Alfortville..................j'ai plus qu'a....quel fléau!! bon courage a tous

    RépondreSupprimer
  67. même découverte hier soir , 2 buis ,1 de chaque côté d'un escalier de jardin, l'un sain et l'autre infesté de pyrales , c'est la 1ière fois..... j'en ai tué des dizaines et ai secoué le pied énergiquement , d'autres sont tombées , je vais traiter ce soir en suivant les conseils trouvés dans ce blog ....je reste inquiète car j'ai également des haies de buis de 2 mètres ........ à suivre donc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon courage ! Tenez-nous au courant !!

      Supprimer
  68. précision : je suis également dans la banlieu nord de Toulouse

    RépondreSupprimer
  69. Bonjour
    moi je suis au sud de Toulouse et meme constat aujourd'hui

    RépondreSupprimer
  70. bonjour,
    Nous habitons Lyon dans le 3 eme arrondissement,a Montchat,nos buis sont centenaire.Aujourd'hui c'est l'invasion des dizaines voir des centaines de chenilles vertes et noires. je cours acheter un produit pour tuer toutes ces vilaines bêtes...J’espère qu'avec vos nombreux conseils, pouvoir en venir a bout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Tenez-nous au courant... Bon courage !

      Supprimer
  71. Bonjour savez vous si le Bacillus thuringiensis (BT) est néfaste pour les abeilles car j ai des ruches a coté de mes buis infestés ? Je suis en haute savoie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Merci pour votre message laissé sur mon blog et bienvenue à vous dans cette lutte sans merci contre la pyrale du buis.
      Pardon pour cette réponse tardive mais, n'étant pas spécialiste, j'ai préféré me renseigner avant de vous répondre.
      A mon avis, le traitement au Bacillius est le moins mauvais pour la biodiversité. Il semblerait qu'il ne soit pas néfaste pour les abeilles. Je vous suggère toutefois de réserver les traitements au soir lorsque les abeilles sont rentrée dans les ruches.

      Voici un lien très intéressant qui pourrait compléter ma réponse :
      http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/89/01/16/PDF/hal-00890116.pdf

      Bon courage. N'hésitez pas à revenir ici pour un point d'avancement dans votre lutte. Vos expérimentations et témoignages permettront à d'autres de faire au mieux.

      Bien cordialement.

      Supprimer
  72. anonime 18 avril 2014 bonjour je suis a ascain pays basque toute une bordure de buis de 50 cm de hauteur infestésje vais traiter sans tarder

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Bon courage ! Prenez toutes les précautions nécessaires pour les traitements, surtout si vous n'optez pas pour le Bacillius.

      Supprimer
  73. Bonjour, j'avais fait pousser des Yuzus à partir de pépins de fruits rapportés du Japon il ya quelques années. Même symptôme que pour le buis. J'en ai apporté un chez Truffaut au rayon phyto-saintaire. Ils leur semeble que c'est la pyrale du buis. Grosse chenille verte. elles grandissent entre 2 feuilles soudées par de la soie. Ca vous semble possible qeu ça soit la pyrale du buis ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Pour le moment, je n'ai pas de retour concernant la pyrale du buis sur d'autres plantes que le buis. Il faudrait voir si la chenille ressemble vraiment à celle qui nous occupe ici. Avez-vous des photos ?

      Pour info, la pyrale du buis nous vient de Corée, Japon...

      Au plaisir de vous lire.

      Supprimer
  74. pour la pyrale du buis sur les Yuzus j'habite à Paris.

    RépondreSupprimer
  75. Bonjour,
    nous habitons à Sceaux dans les Hauts de Seine; absents une semaine, nous revenons et constatons que nos trois buis ont été ravagés pendant ce temps là... Il ne reste quasiment rien.
    J'ai bien l'impression que nous allons être obligés de les couper et de brûler tout; tant pis si on n'a pas le droit de faire un feu dans le jardin mais cela me parait important de ne pas propager autour de nous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Merci pour votre message !
      Pour le brûlage, je vous suggèrerai l'utilisation d'un incinérateur de jardin même si ça fume également mais ça va relativement vite.

      Mais vous avez raison ! C'est pour moi la seule solution pour limiter la propagation. Les chenilles survivent très facilement à un séjour prolongé (1 mois) dans un sac poubelle et finissent par devenir papillon (j'ai testé !)

      Bon courage !

      Supprimer
  76. Villeneuve Saint Georges (94), avec les voisins, nos maisons sont dans un ancien parc communal qui regorge de buis (certains arbres font au moins 7m de haut, des mètres linéaires de haies interminables, des murs quand la haie rejoint l'arbre et des buissons isolés parfois poussés tout seuls) : certains voisins ne traitent pas alors nous tentons de faire survivre nos buis encore verts avec encore de jeunes pouces de l'année (les leurs sont jaunes/marrons) ... mais pour combien de temps ?

    Pour l'instant, il pleut alors c'est karcher à 160 bar pour les grands buis, mi pression pour les plus petits, une fois par semaine du bas de la plante vers le haut (car les chenilles sont sous les feuilles) : 100% des oeufs et des chrysalides ont été éliminées, 50 à 70% des chenilles sont aussi enlevées (pas toutes mortes ... d'où un ramassage systématique imposé suivi d'une incinération ... pas facile avec toute cette eau mais un brule feuille ça aide et ça fait fumigation pour les petits buis de moins de 30 cm que j'ai mis en pot pour tenter de les sauver), de plus les feuilles mortes toutes sèches sont éliminées ainsi que les toiles et soies des chenilles, ce qui nettoie bien la plante en vue d'une pulvérisation d'un insecticide.

    Après c'est ramassage manuel tant que la météo ne permet pas de pulvériser Bacillus thurengiensis ... et puis nous pulvériserons ce Delfin dès que possible ... merci encore pour vos préconisations.

    Aujourd'hui, près de 300 chenilles ont été collectées et brulées vives ... hier un peu plus, demain peut être un peu moins ... et samedi c'est karcher !
    Courage ... nous vaincrons ... à l'usure !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelques précisions oubliées que je rajoute :
      1) J'ai constaté deux types de buis actuellement en vente dans les jardineries : le buis "de "chateau" aux feuilles plus ovales et allongées et le buis dit de "bordure" aux feuilles plus rondes.
      Chez moi, sur des arbres ou haies de taille équivalentes et d'exposition équivalente, certains buis de "bordure" aux feuilles rondes sont totalement ravagé (on est pas loin de tiges sans feuilles sur presque toute la plante/ le buisson/ l'arbre) tandis que certains buis de "chateau" aux feuilles plus allongées ne sont même pas encore touchés.
      La chenille semble donc préférer les buis à feuilles rondes dits de "bordure" aux buis de "chateau" aux feuilles allongées : si décidez de renouveler vos buis, préférez donc les buis de "bordure" moins sensibles.

      2) Certains houx sont aussi touchés : leur feuillage est alors très fin aux feuilles fragiles qui se déchire (un peu comme du bouleau), pas du tout épais, ni cireux ni luisant comme la majorité des houx. Mais la pyrale préfère incontestablement le buis : dans ces houx, elle ne fait que passer et grignoter un peu, elle ne tisse pas de soie ni de cocon.
      Ce type de houx n'est donc pas en danger s'il est entouré de buis bien plus appétissants.

      Supprimer
  77. Bon courage !

    Chez moi, toujours aucune chenille !! Mais je suppose qu'elles attendent simplement que mon pauvre vieux buis ait refait suffisamment de feuilles... Sales bêtes !!

    Non, on ne lâche rien !!

    RépondreSupprimer
  78. bonjour de Haguenau en Alsace j'ai 68 buis et à ce jour tous infectés j'ai essayé le vinaigre , le savon noir , le st marc rien n'y fait il y en a de plus en plus je pense à l'arrachage !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le seul avantage de l'arrachage, c'est que les chenilles n'ont plus rien à manger, elle vont voir ailleurs, mais au final vos buis sont morts si vous les arrachez ... tout comme ils sont morts si les chenilles les dévorent.
      Ne vaudrait-il pas mieux tenter de les sauvegarder / maintenir en vie ? (même si c'est à l'état de tige sans feuille ?)

      Je suis l'anonyme du 24 Avril 20h40, je n'ai pas compté mes buis mais certains mourrons aussi c'est certain : je ne pourrais pas tous les sauvegarder non plus. Et je ne sais même pas comment traiter ceux de plus de 7m !
      Mais je suis contre l'arrachage, car in fine, c'est un peu de notre patrimoine français qui s'étiole.

      Par ailleurs, certains houx sont aussi touchés : leur feuillage est alors très fin aux feuilles fragiles qui se déchire (un peu comme du bouleau), pas du tout épais, ni cireux ni luisant comme la majorité des houx. Mais la pyrale préfère incontestablement le buis : dans ces houx, elle ne fait que passer et grignoter un peu, elle ne tisse pas de soie ni de cocon.
      Ce type de houx n'est donc pas en danger s'il est entouré de buis bien plus appétissants.

      Une voisine a testé la cyperméthrine sur ses quelques pieds : elle n'avait plus aucune chenille (toutes mortes ... ainsi que tous les autres insectes) mais en 3 semaines de nouvelles chenilles (toutes tailles) sont revenues ... surement des papillons développés chez d'autres voisins qui n'ont pas traité.
      Je n'ai pas encore testé Bacillus thuringiensis mais j'ai hâte que le temps le permette : un traitement toutes les 3 semaines sera surement moins fastidieux que le karcher toutes les semaines ! Mais quand il pleut, le karcher c'est encore ce qu'il y a de plus efficace et il préserve nos abeilles, libellules et les petits poissons de nos bassins ... courage ...

      Supprimer
    2. que peut faire le karcher , il ne va pas les tuer , j'ai ramassé 80 chenilles que j'ai mis dans du diluant et elles n'ont pas crevé de suite elles sont coriaces ces sales betes de Haguenau

      Supprimer
    3. Si-si : celles qui sont touchées meurent (elles pendouillent parfois aux branches et leurs corps prend une tache noire à l'endroit de l'impact qui se répand sur tout le corps).
      Pour les autres qui survivent :
      - celles dans le buisson restent bien au chaud dans les cocons résiduels mais le buis est nettoyé des toiles, alors le ramassage à la main ou la pulvérisation via un insecticide est vraiment plus efficace après ;
      - celles tombées à terre doivent être ramassées/écrasées par balayage ou aspirées par un aspirateur à feuilles/eau/poussières et le tout doit être incinéré.
      Et le karcher enlève 50 à 70% des pyrales chenilles et 100% des nymphes et les oeufs semblent ne pas résister non plus : j'en trouve de moins en moins des chenilles, même si c'est toujours trop (quand je ferme les yeux je vois toujours des chenilles !!!)
      Je "karchérise" depuis 4 semaines maintenant : certains de mes buis sont indemnes même si d'autres n'ont plus beaucoup de feuilles alors que ceux des voisins sont tout marrons.

      Supprimer
    4. Je ne prône pas spécialement l'arrachage bien que je l'ai fait pour mes bordures en buis faute de temps pour m'en occuper sérieusement. Je n'ai conservé que mon très vieux buis taillé à l'origine en taupière mais qui n'a malheureusement plus guere de forme. J'y crois et j'ai très envie de le sauver.

      Bon courage à tous !

      Supprimer
  79. bonjour,
    je suis à Niort, Deux-sèvres. mon buis boule, en pot, est infesté. c'est la première fois que je vois ça. jamais entendu parler avant. j'ai écrasé manuellement la totalité des chenilles que j'ai pu trouver. je vais immerger la boule dans une cuvette remplie d'eau + liquide vaisselle. je pense qu'il faut que j'alerte mes voisins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il est primordial que le plus grand nombre combatte ces sales bêtes !!!

      Supprimer
  80. Bonjour,
    Je suis à Pfaffenheim, Haut-Rhin.
    J'ai un buis d'environ 50 cm de diamètre qui a été dévoré en quelques jours.
    Je viens de retirer plus d'une centaine de ces bestioles.
    N'étant pas pour les traitements, je vais faire une taille draconienne de cet arbuste et bruler les branches.
    Je vais surveiller l'évolution dans les prochains jours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il vous sera difficile d'arriver au bout sans traitement malheureusement à moins d'un ramassage manuel tous les jours. Je ne suis pas trop pour les traitement non plus et c'est pour cela que je conseille le moins mauvais pour la nature environnnante : le bacillius T

      Bon courage

      Supprimer
  81. Bonjour,
    habitant à Fontenay Sous Bois, de retour d'une semaine de vacances et toute ma rangée de buis est desséchée....... Des chenilles sont partout! Quelle galère!!! je vais tenter le bacillus thuringiensis!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère pour vous qu'il n'est pas trop tard !!!

      La sale bête est en train de remonter le Rhin. Elle est maintenant arrivée à Worms en Allemagne. Il semblerait effectivement que le buis "château" (feuilles un peu plus allongées) soit un tout petit peu moins attaqué que le buis de bordure. J'ai pu le constater dans un jardin comportant les deux variétés. Mais qu'adviendra-t-il dans ce jardin quand la première variété aura été intégralement dévorée ???

      Bon courage à tous. N'hésitez pas à partager ici les résultats de vos expérimentations.

      Amicalement

      Supprimer
  82. Bonjour , j' habite Lucenay dans le Rhône(10 km au Sud de Villefranche/Saône) ,j' ai découvert ces petites bêtes pour la première fois l' an passé. Et voilà un mois déjà que je les traque pour m' en débarrasser, à la main et par traitements chimiques . J' ai déjà fait plusieurs traitements, mais la bataille est difficile ,elles ont subit un peu ,mais je n' arrive pas à les éradiquer complètement.
    J' espère que nous allons trouver bientôt une parade plus efficace!!

    RépondreSupprimer
  83. Bonjour j'habite la seine saint denis à noisy le sec et mes buis sont infestés par les chenilles de pyrale. Je les enlève à la main, tous les jours. Cela suffira-t-il? Je n'ai que 5 buis de 80 cm environ et déjà plus de 80 chenilles tuées en 2 jours!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Tout dépendra de la taille de vos buis... Pour un arbre de 7 m de haut, je dirais non par contre s'il s'agit d'un petit arbuste de moins d'un mètre, peut être, si vous êtes très méticuleux...

      Bon courage !

      Supprimer
  84. Bonjour,
    J'habite Auriol dans les BDR et mes buis sont infestes de ces horribles chenilles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      je suis le jardinier d'Argenteuil (voir plus haut) et je m'en sors très bien.

      Alors permettez-moi à la suite de Bidule de vous encourager à garder vos arbres infestés en les sauvant comme je l'ai fait l'an passé :

      1° action choc : Pulvériser du DECIS J (Bayer) ou de l'insecticide total de Capiscol. C'est la même molécule très efficace. Deltaméthrine ou Cyperméthrine.

      Asperger méticuleusement le soir, une ou deux fois dans la semaine avec les précautions d'usage (masques respiratoire et habits de jardins à laver après.

      2° Action longue : Arroser abondamment la même solution de Delta ou Cyper le pied de chaque buis. Le produit est systémique, c'est à dire qu'il pénètre dans les circuits de sèves des buis et les rend ainsi toxiques. Les larves crèvent avant de pouvoir sortir.

      Je verse deux arrosoirs de 12 litres par pied tous les deux mois.

      3° Un engrais spécifique BUIS pour les aider à passer le cap.

      Résultats :

      2013 : coup de frein au ravage et sauvetage de mes buis centenaires ( au pied les troncs font entre 15 et 20 cm de section). J'étais comme beaucoup désespéré. Actions manuelles et tailles des brins. ==> Je n'aurais pas dû les couper car ceux que j'ai laissé ont repris en 2014.

      2014 : Une attaque repoussée en mars; comme l'an passé choc et systémique mais sur un seul sujet, quatre géants l'an dernier .
      Tous les arbres sont verts et ont refait des pousses de 5 à 6 cm avec de jeunes feuilles partout. Satisfaction de toute la famille et les voisins aussi qui ont sauver leurs arbres.

      On notera que les gros et donc vieux sujets sont plus résistants qu'un jeune qui sera étouffé en un WE. Encore que l'attaque est rapidement massive sur les gros sujets.

      Battez-vous pour vos arbres, c'est la seule solution.
      Les jardins rendent bien les prodigalités de leur jardinier.

      Courage.

      Supprimer
    2. Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir. Mon vieux buis refait de plus en plus de feuilles ! On est loin de sa jolie forme boule d'il y a quelques années mais il ressemble maintenant à un bonsaï. C'est joli mais dans un autre style... :-)

      Supprimer
  85. Bonjour,
    Je suis l'anonyme de Villeneuve Saint Georges (94) : mes buis ont tous survécu, contrairement à ceux de mes voisins qui n'ont rien fait, et ceux de l'église car la mairie ne fait rien ... 26 hectares de verdure c'est trop de boulot pour des fonctionnaires sans budget ... malgré nos impots !
    Je vois de jolies pousses vertes claires de partout chez moi : c'est un nouveau printemps ! Effectivement les plus vieux buis sont plus résistants mais tous sont bel et bien vivants ... sauvés.
    En Alsace, ils attendent la deuxième vaque ... il faut s'y préparer c'est début Juin ... maintenant. (Surtout pas d'arrachage ... c'est inutile et c'est pire que la pyrale elle-même !)

    Bacillus thuringiensis (sans danger pour les abeilles, les coccinelles, les libellules, les écureuils, les hulottes et les chauve-souris ... après je ne sais pas !^^) est là pour nous aider (après un petit coup de karcher léger pour enlever les toiles et déjections), mais pas que : je vois fleurir sur internet des pièges à phéromones. Quelqu'un a-t-il essayé ? Est-ce un piège à internaute ou réellement un piège à pyrale ?
    Merci encore pour ce blog : ça donne du courage !^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Effectivement, si mes buis agés d'une dizaine d'années n'ont pas survécu, il n'en est pas de meme pour mon vieil arbre. Certes, il n'a plus sa jolie forme "boule" et ressemble plus à un bonzaï mais il est toujours vivant.

      Pour le moment, toujours pas de nouvelle attaque mais je veille...

      Je n'ai pas entendu parler des pièges à phémorones pour ce type de pyrale. Je les utilise par contre pour les pyrales de la farine dans ma cuisine et c'est ce qu'il y a de plus efficace dans ce cas précis.

      Ensemble, on est plus fort !!! ;-)

      Supprimer
  86. Alerte : elles sont revenues.
    Je suis l'anonyme de Villeneuve Saint Georges (94) avec des buis qui ont repris et qui sont couverts de myriades de jolies jeunes feuilles d'un beau vert tendre ... très appétissant !

    Elles sont encore minuscules à peine visibles (1/2 cm de long pour moins d'1/2 mm de diamètre) mais reconnaissables à leurs yeux exorbités et tout noir.
    Ce qui m'a alerté c'est que 2 feuilles étaient complètement collées entre elles ... en ouvrant j'ai trouvé une minuscule chenille. Puis d'autres encore ... et encore ...
    Je vais traiter au Bacillus Thuringiensis (pas de karcher cette fois-ci car les jeunes feuilles sont trop fragiles et parce qu'il n'y a pas encore trop de toiles et déjections à nettoyer).

    Surveillez vos buis avant de partir en vacances et bon courage à tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mien semble tenir bon, jusqu'à présent... mais je vais y regarder de plus près !!
      Merci pour l'info

      Supprimer
  87. Bonsoir,
    Brive la Gaillarde est également touchée : Après avoir constaté l'attaque ce week-end et avoir enquêté sur internet, j'ai passé plus de deux heures ce matin à éplucher un par un mes petits buis en terre et en pots. Je ne sais pas encore si les très nombreux buis sauvages du causse Corrézien sont également touchés. A suivre
    Axel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Je suis désolée de vous souhaiter la bienvenue dans notre club ! Je viens de découvrir que mon vieux buis, après quelques mois de tranquillité fait à nouveau l'objet d'attaques. J'ai immédiatement traité au Bacillus T. Elles n'ont pas aimé !!!

      Malheureusement, après des semaines de sécheresse, il pleut, il pleut, il pleut !! L'efficacité du traitement risque d'être remis en cause. Dès la fin de cette période pluvieuse, je referai un traitement.

      Dommage, mon buis avait bien repris...

      Bon courage !

      Supprimer
    2. A priori, toutes les variétés de buis ne seraient pas atteintes... pourvu que ça dur !!!

      Tenez-nous au courant ! Toutes les informations échangées ici, peuvent servir à d'autres.
      J'aimerais également pouvoir cerner au plus juste les variétés touchées. Merci !

      Supprimer
  88. C est la catastrophe!!!!.
    1ére et spéctaculaire attaque dans mon jardin dans le centre ville de Toulouse. Tous les buis sont gravement atteints en l ' espace de quelques jours.
    J ' ai passé mon apmidi à écraser et nettoyer et il en reste.......
    demain je file en jardinerie mais au vu des commentaires précédents le découragement me gagne et envisage de tout brûler.
    MP.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Ne vous laissez pas décourager !! Mon buis, a finalement repris du poil de la bête. Laissez une chance au vôtre, même si vous vous engagez dans une bataille qui sera longue...

      Bon courage !

      Supprimer
  89. Bonjour.
    Je suis sur Lyon, à Meyzieu et mes petits buis ont aussi été dévoré.

    RépondreSupprimer
  90. C'est affolant! Nos buis ont 14 ans. Tous les arbustes de la famille sont touchés. Que faire?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Nous avons éradiqué la dernière attaque avec une seule pulvérisation de Bacillus T. Plus aucune chenille visible pour l'heure mais surveillance de mise.

      Bon courage. Tenez-nous au courant.

      Supprimer
  91. Nos avons également un arbre buis de plus de 100 ans. Nous habitons à Lissac sur couze dans le Causse corézien. Merci pour vos bons conseils.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne lache rien ! Les buis les plus anciens semblent être ceux qui résistent le mieux.
      Donnez nous des nouvelles de temps en temps. Merci

      Supprimer
  92. Bonjour, sur Toulouse nous venons d'avoir la 2ème attaque il y a 1 semaine pendant nos vacances. Il reste encore quelques feuilles vertes sur des buis de plus de 25 ans. Traités il y a 3 jours à la "Chimie" par pulvérisation après élagage des parties attaquées (ramassées et envoyées à l'incinérateur car des centaines de chenilles tentaient de s'échapper du sac).
    Ai passé ce matin les buis au karcher.
    Ai compris (vu une personne à la jardinerie) qu'une attaque en septembre/Octobre est encore possible (constaté en 2013 dans la région).
    Je confirme (un collègue que j'ai prévenu avait alterné les buis à feuille ronde et à feuille plus allongée) que la "bête" ns s'attaque qu'aux buis à feuilles rondes type "bordure".
    Il faut continuer à se battre avec la Chimie et autre bacille de Thuringe, mais surtout informer pour qu'on gagne en attendant qu'il y ait un prédateur qui se déclare (il semble que certaines guêpes les attaquent).
    Mon collègue n'était pas au courant de cette plaie ni de ses dangers !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La meilleure "prévention" est effectivement l'information du plus grand nombre.
      Après un unique traitement au Bacillus cet été, mon buis continue à faire des feuilles et aucune chenille n'est visible pour l'instant.
      Je confirme également qu'une dernière attaque peut être possible avant l'hiver.
      La vigilence s'impose...

      Supprimer
  93. Bonjour,
    je confirme une attaque en région Toulousaine il y a une petite semaine sur nos buis de plus de 25 ans.
    Traités avec la "Chimie", puis quelques jours après karcher et engrais. Il reste quelques feuilles vertes, donc j'espère les avoir sauvés.
    Après en avoir parlé en jardinerie, il faut craindre une nouvelle attaque en septembre/octobre (c'est ce qu'il s'est passé l'an dernier).
    Je confirme également que la "bête" ne s'attaque pas aux buis à feuille allongée. Un collègue qui en avait planté en alternance feuille ronde, feuille allongée n'a eu que ceux à feuille ronde d'attaqués.
    Il n'était pas au courant de la "plaie" et de ses dangers.
    Il est indispensable que nous en parlions tous autour de nous avec les diverses méthodes de combat (Chimie, nettoyage, bacillus, engrais, ...) données dans ce blog.
    Bon courage à tous (en attendant qu'un prédateur se déclare - il semble que certaines guêpes ...).

    RépondreSupprimer
  94. Bonjour, 25 juillet 2014!je suis à Sevran en seine st denis, mon buis est dévasté à moitié, et rien vu la semaine dernière! elles vont très vite ces bestioles!! je vais couper et bruler les branches atteintes, celles du bas jusqu’à la moitié, j'ai un peu peur que le produit à base de Bacillus thuringiensis ne soit pas assez efficace...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle option d'attaque avez vous finalement choisie ? Pour ma part, le bacillus fonctionne très bien même en cas d'attaque massive. La version chimique testé la première année n'a pas fait mieux et m'a rendue malade malgré les précautions prises. Elles ont également eu pour conséquence la mort de lézards verts. Pour ma part, le choix est fait !
      Protégez-vous si vous choisissez la chimie et envisagez les dommages co-latéraux...

      Supprimer
  95. Bonjour, 30/07/2014. Je suis à côté d'Angers dans le Maine et Loire et mes 3 buis sont infestés; je viens de les traiter avec un produit que m'a vendu ma jardinerie. Au vu de ce que je viens de lire pas du tout certaine du résultat. D'autant que après vérification l'intérieur des buis est beaucoup plus infesté que la surface. J'espère ne pas être obligée de brûler mes buis. Désespérant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les jardineries vous conseilleront souvent les solutions chimiques soit par prudence soit par méconnaissance soit pour des questions de marges...

      Supprimer
  96. Bonjour,

    je suis dans le 13eme à Paris.
    J'ai deux sortes de buis dans mon jardin et je viens d' enlever exactement 148 pyrales à la main. Cela a duré 3 heures...J'ai aussitot mis les pyrales dans un sachet plastique avec un fond d'eau et produit vaisselle.Elles sont mortes sur le coup.
    J'ai ensuite arrosé mes buis avec un jet d'eau tres fort du tronc vers le haut afin que les pyrales tombent au sol afin de les ramasser et de les tuer dans mon sachet produit vaissellle.
    Je surveille et je vais envoyer un mail à sae.pyraledubuis@gmail.com et jardinier.alsace@gmail.com.
    J'ai vu que le Bacillus thurengiensis (BT) pouvait faire effet.
    Mais une question... Si je pulvérise du produit vaisselle dilué dans l'eau sur mes buis, est ce un risque de faire mourir mes buis?
    car le produit vaisselle tue sur le coup les pyrales...mais cela risque de tuer mes buis?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne crois pas que le produit vaisselle puisse être fatale aux buis. J'utilise allégrement du savon noir pour traiter les pucerons sur différentes plantes et aucune n'en a souffert.

      Supprimer
  97. Bonjour,
    Me voici dans la liste :-(
    avec deux petits buis boule en pots très sévèrement atteints à Villeurbanne (agglomération de Lyon)
    L'un des deux est complètement sec.
    Je préviens l'association SAE ainsi que mes voisins et me lance dans la lutte...


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crains malheureusement que l'association SAE ne s'intéresse qu'aux cas alsaciens...
      Le plus important est de faire passer le mot dans votre entourage pour qu'un traitement soit fait dès les premiers signes. Aucun traitement préventif n'est efficace à l'heure actuelle

      Supprimer
  98. Bonjour,
    Nous sommes dans le Vaucluse et c'est l'invasion : en plus des buis, il y en a dans les pins, les ifs et même sur le figuier. Et tout ça en 3/4 jours. Demain c'est "combat à mort" avec les produits indiqués et surtout avec beaucoup d'espoir de les sauver...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésitez pas à nous faire part de votre expérience...

      Supprimer
  99. Et c'est parti pour la 3ème attaque de l'année en région Toulousaine ce 30 Août.
    Pour le moment, la majorité sont petitounes, mais déjà des dégâts.
    J'ai sorti l'arme Decis-J. Visiblement, elles aiment pas.
    C'est dingue car avant-hier, on ne voyait rien !
    Pour information, depuis l'attaque de fin-juillet, comme conseillé, j'ai mis de l'engrais, et même si c'est pas la saison, tout est reparti avec d'adorables petites feuilles.
    Courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attention aux conséquences du Décis-J sur la faune environnante ! Veillez à éloigner les enfants des buis traités pendant au moins une semaine...

      Supprimer
  100. Bonjour
    Je suis à Franconville dans le val d'oise.
    J'ai découvert ce week end les gros dégâts effectués par cette vilaine pyrale du buis.
    Peu envisageable de chasser les chenilles une par une, j'ai plus de 100 mètres de bordure de buis !
    J'ai pulvérisé de l'insecticide à base de Bacilus Thuringlensis, en espérant pouvoir sauver cette bordure qui a probablement une plus de 80 ans.
    Je recherche maintenant quel type d'engrais je vais pouvoir utiliser pour reverdir cette jolie bordure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personnellement, je n'ai mis aucun engrais particulier et mon vieux buis est reparti.
      Vous pouvez lui apporter un peu de compost bien mûr...

      Supprimer
  101. Bonjour, Pareil à Bagneux 92 (3 km de Paris).
    J'ai coupé mon buis de 5 cm et pulvérisé du savon noir Briochin dilué 4 bouchons par litre d'eau...J'attend pour traité avec un produit plus fort, je vous tiens au courant si ça marche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai quelques doutes sur l'efficacité de votre expérience car la bête est coriace...
      Où en êtes vous ?
      En cas d'échec, je vous suggère le Bacillus T

      Supprimer
  102. Bonjour à tous,

    Je suis l'anonyme de Villeneuve Saint Georges (94), avec une bonne centaine de buis de toutes formes, de 0 à 7m de hauteur, et des mètres linéaires de haies à n'en plus finir ... de traiter !
    Actuellement je traite au BT avec succès (Bacillus thuringiensis) 2 fois par cycle de pyrale : chez moi c'est bien vert contrairement aux voisins.

    Je suis en cours d'expérimentation de pièges à phéromones ... mais les résultats ne se verront sur mes buis qu'au prochain cycle ie en Mars 2015. J'ai installé le premier ce lundi, et après ces 2 nuits, j'ai dénombré 114 papillons Cydalima perspectalis, 1 papillon nocturne d'une autre espèce, 1 guêpe et 2 mouches tous morts dans mon piège.

    Je vous tiens au courant mais c'est surement LA solution qui permettra de limiter la population de pyrale du buis à un niveau stable et peut être suffisamment faible pour éviter les épandages de pesticides qui même bio comme BT sont quand même nocifs pour l'environnement.

    Bon courage et bonne lutte à tous : ne baissons pas les bras ... les solutions existent, se développent et s'améliorent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce bel espoir que vous faites naître. Tenez-nous au courant !!!

      Supprimer
  103. Bonjour, depuis 2 mois maintenant je teste ce piège à phéromones :
    http://boutique.crisop.fr/epages/225546.sf/fr_FR/?ObjectPath=/Shops/225546/Products/%22AO-GLPE/10%22
    Pour l'instant, il n'a pas été très efficace. J'ai capturé avec ce piège entre 5 et 10 papillons (j'en ai capturé autant à la main pour une trentaine de buis!) Je viens de changer la pastille et j'ai déplacer mon piège pour le mettre plus en hauteur, on verra ce que ça donne. D'autres personnes semblent plus optimistes, donc il y a encore de l'espoir.
    Je pense aussi tester le produit Bayer Decis J, mais uniquement en application à la base du tronc.
    Je garde le produit Bacillus Thuringiensis (Fertiligène – Naturen) que je trouve efficace en application aérienne. J'ai du traiter avec ce produit 3 ou 4 fois depuis l'hivers dernier. Pour l'instant mes buis se portent bien, sauf 1 ou 2 qui sont un peu limites.
    Je possède aussi une variété de buis plus rustique juste à côté et des houx qui n'ont pas été attaqués par les chenilles (je traite quand même en préventif). La première année de l'invasion, j'avais observé des chenilles dans les Aulnes juste à côté. Je n'ai pas refait le même type d'observation depuis, ce n'était peut être pas la même espèce de chenille, mais les branches sont assez hautes donc il m'est difficile de vérifier.

    RépondreSupprimer
  104. Bonjour,

    Je suis l'anonyme de Villeneuve St Georges (94) : les pièges à phéromones fonctionnent à merveille.
    Je n'ai pour l'instant même pas eu besoin de traiter au BT sur Septembre alors que les buis de mes voisins sont infestés.
    J'en suis à 2 chenilles récoltées manuellement depuis début Septembre sur ma bonne centaine de buis de toutes tailles (alors que j'ai récolté manuellement plus de 70 chenilles sur un pauvre pied de 30 cm de haut donné à une voisine en début d'année).
    J'ai 1 piège depuis le 09/09/2014 et j'ai immédiatement racheté un second que j'ai installé le 16/09/2014.
    J'ai collecté pour l'instant 497 papillons de pyrale, 3 autres papillons nocturnes d'autres espèces, 3 mouches, 3 guèpes et une araignée.

    Mon fournisseur : http://pyraledubuis.wordpress.com/2014/08/26/260814-piege-a-pheromones-pour-la-capture-des-papillons-2eme-et-derniere-generation/

    Ses pièges à entonnoir pour papillons sont plus chers qu'à jardiland, en revanche ses capsules pour la pyrale du buis n'existent pas encore dans le commerce classique.
    J'ai eu la chance de poser le piège juste avant que les papillons ne pondent leurs oeufs, si vous avez déjà des chenilles, c'est trop tard en réalité : ces pièges n'empêcheront pas les chenilles déjà en place de manger vos buis, elles empêcheront "juste" les papillons de pondre de nouveaux oeufs qui ne pourrons pas donner d'autres chenilles.

    Bon courage ... et sauvez vos buis, c'est possible, je l'ai fait : avec du Bacillus thuringiensis depuis Mars 2014 puis la phéromone depuis début Septembre 2014.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour !

      Votre message est tellement porteur d'espoir que je n'ai plus résister à l'envie de le publier intégralement dans un post sous le titre : "pyrale du buis, enfin un peu d'espoir !"
      Merci beaucoup !!

      Supprimer
  105. Bonjour, J'habite dans les Vosges du sud et est depuis un petit bout de temps, un problème avec nos buis, pas de chenilles, pas de papillon mais quand même une décolloration du feuillage.
    Sur le net on trouve cette maladie sous le nom de: Volutella!
    Nous cherchons un traitement alternatif au traitement chimique, auriez vous quelques conseils?
    Purin d'ortie?
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Il faudrait en savoir plus sur cette maladie. Avez-vous déjà testé la bouillie bordelaise ?
      Je ne suis pas une experte, mais je vais essayer d'en savoir plus.

      Bon courage et à bientôt

      Supprimer
    2. Renseignements pris, je n'ai pas de très bonnes nouvelles !
      Voici un lien qui vous en dira plus :
      http://www.jardins-de-france.com/ParcsEtJardins/upload/UserFiles/File/Bulletin%20mai%202008%20pages%2012%20et%2013.pdf

      On n'a pas fini de se faire du souci pour nos buis !!!

      Supprimer
  106. Mon buis est toujours là malgré des années d'attaques régulières. Je continue à le traiter avec le baccilius T quand c'est nécessaire.
    A partir de mars, je le surveille très régulièrement et cela jusqu'en octobre. Comme je l'ai déjà écrit, c'est une lutte de tous les instants mais il ne faut pas baisser les bras. Contrairement à ce que je pensais, on peut au minimum sauver les sujets les plus anciens et pourquoi pas les jeunes buis aussi.

    Bon courage

    RépondreSupprimer
  107. Bonjour,
    J'ai tué aujourd'hui plus de 8 chenilles en examinant de près mes buis (5 gros buis + une petite haie de 5 m de long). En fait, jusque quelques points attaqués visibles par les toiles. Bizarre car habituellement, les attaques sont plus importantes. Et les chenilles étaient déjà très grosses. Comme si c'étaient des œufs survivants de l'an dernier. C'est possible que des oeufs aient pû passer l'hiver ?
    J'ai traité pour être sûr car je ne comprends pas d'en avoir vu si peu.
    Au fait, je suis en région Toulousaine, et l'an dernier, j'ai eu 3 attaques (en Avril, juillet, et Septembre ...). J'ai bien cru tout perdre ...

    Courage, on va y arriver !

    RépondreSupprimer
  108. J'ai vu hier en passant qu'une enseigne de jardinage (je crois que c'est le trèfle vert) commercialisait des pièges à phéromones pour les pyrales du buis. Je n'ai pas testé ni eu le temps d'aller voir. Par contre, je piège depuis des années les pyrales des farines dans ma maison avec cette technique. A voir.

    Comme vous, je trouve les attaques moins virulentes. La taille des chenilles peut s'expliquer par la douceur de l'hiver peut être. A priori, la bête passe son hiver bien au chaud dans la terre sous les buis.

    RépondreSupprimer
  109. Nina
    J'habite en charente, mes buis sont infestés !
    j'en ai traité une partie avec du bacillus thuringiensis et une autre partie au savon noir bio (moins cher) , je vais voir si les 2 sont efficaces.

    RépondreSupprimer
  110. Attention, la chenille progresse. La voilà désormais dans le Tarn (81).
    Inspectez vite vos buis et supprimez les chenilles de façon radicale

    RépondreSupprimer